Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

l'avenir en commun - Page 3

  • Tant pis, tant mieux !

    La France insoumise s’est rassemblée depuis maintenant un an, et continue de le faire, autour des propositions de Jean-Luc Mélenchon, qu’elle a fait siennes et qu’elle a améliorées ou amendées collectivement pour en écrire « L’avenir en commun ».

    Bien évidemment, d’autres candidats proposent ou sont censés bientôt proposer des projets (très) partiellement similaires sur tel ou tel grand objectif. Tant mieux et tant pis.

    Tant mieux car si ces idées font leur chemin, dans le pays et certains partis et dans le discours de leurs dirigeants (ou supposés tels), cela tend à montrer qu’elles correspondent à ce qu’attend une grande partie des citoyens.

    Tant pis parce que si leur diffusion et leur victoire éventuelle dans les urnes passent par des arrangements entre amis supposés mais objectivement adversaires, au prétexte d’éviter le rejet massif des notables professionnels par la majorité des électeurs, il n’est nul besoin d’entretenir le doute en serinant les antiennes de l’alliance nécessaire et du vote utile.

    Il ne me semble ni moral ni politiquement responsable de prétendre remettre « dans le circuit » ceux qui, sous couvert de realpolitik prétendument sociale, ont plus que d’autres, droite comprise, mis le pays dans sa situation actuelle.

    Si la France insoumise est devenue ce qu’elle est, elle le doit à ces messieurs-dames, et là, oui, nous devons les remercier. Ceci étant fait nous ne leur devons rien de plus qu’un amical « Au revoir et bonne chance ! ».

    Guy Vignard - Contributeur invité

     

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Contribution, Point de vue, Politique