Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

49-3

  • Penser l'Avenir en Commun, d'abord.

    Il serait peut-être utile de se recentrer sur la campagne électorale France Insoumise, au lieu de passer son temps à traquer, évaluer les magouilles de la primaire PS. Qu’importe en effet cette traque, alors que nous savons que, de toute façon et magouille ou pas, le résultat ne concerne que les courants internes du PS, que les médias tentent de faire passer pour les seules réalités de la Gauche ! Il convient plus de corriger les manipulations grossières de ces mêmes médias, pour braquer les feux sur le seul PS et son clone En Marche ! Cette primaire ne changera rien, car quel que soit le résultat, comme disait Benoît Hamon dans la Quotidienne, hier, je cite : de toute façon j’ai signé un document, voulant dire ainsi que tout le monde, même écorché vif, suivra le gagnant. N’extrapolons pas sur les éventuelles fuites des uns ou des autres vers Macron ou ailleurs ! C’est le jeu habituel des chaises musicales de ceux qui se soucient plus de leur propre avenir politique que de l’Avenir en Commun, que nous avons fait nôtre et qui concerne toutes et tous, membres d’un peuple qui aspire à reprendre le pouvoir.

    Alors que l’Obs titre l’un de ses éditoriaux : “Primaire : Le PS joue sa peau”, n’est pas un drame. Il a trompé son électorat et ne sait comment s’en sortir, la danse du ventre d’un tenant de la soi-disant gauche du PS et celle de la soi-disant droite nous amuseraient presque, sachant qu’il y aura réconciliation. Un peu comme les cris d’orfraies des frondeurs se sont éteints dans une abstention ou un silence coupables au moment d’agir contre le 49-3 ! C’est là le PS hypocrite, qui s’affiche aujourd’hui, en programmant l’un et l’autre l’abrogation du 49-3, prenant l’un et l’autre les électrices et électeurs pour des huîtres sans mémoire !

    Ceci amène à des titres du genre “Macron, grand gagnant de la primaire”, avec un débat à la clé, entre trois représentantes de Macron, de Hamon et de Valls. Ou encore, chez Alternatives Économiques à des titres comme “Duel entre deux gauches” Si l’on ne devine pas la manipulation, ici, ai moins s’agit-il d’une total inconscience, ou pire d’une ignorance avérée.

    Nous n’irons pas plus loin dans ce relevé d’erreurs ou mensonges des médias, puisque c’est pratique connue. Nous avons mieux à faire sur le terrain. Les groupes d’appui, les insoumises et insoumis s’y consacrent un peu partout, et c’est là une assurance de progression, bien plus que de quelconques coups d’éclats ou polémiques stériles.

    C.H

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Point de vue, Politique