Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

argent

  • Un certain cloaque politique et l'argent.

    Ce que le monde politique montre de lui-même, en ce moment et depuis quelque temps déjà, est fort peu ragoûtant. On se demande vraiment ce qui peut pousser des citoyennes et des citoyens à suivre ces gens-là, à continuer à les élire et s’en remettre à eux de gérer les affaires du pays.

    Il suffirait donc de présenter des excuses pour la triste image de profiteur donnée aux populations pour se présenter propre comme un sous neuf à ses suffrages. Peu importe que les sommes dont on a profité fussent d’un niveau tel qu’elles apparaissent comme un mépris hautain pour cette même population, dont une grande partie s’affolent quand arrive la fin de mois, cette population là que le candidat qui présente ses excuses a pendant 5 ans soumis à une politique d’austérité sévère et d’injustice sociale. Présenter des excuses n’exonère pas et ne rend pas sa dignité à qui dans le même temps se revendique en Monsieur Propre qui ne recommencera plus promis juré !

    Pourquoi parler de dignité, d’ailleurs. Il existe dans ce monde politique, monde parallèle, des individus mis en examen, soupçonnés, parfois condamnés etc. qui reviennent constamment tenter de se faire élire à coup de belles paroles, faute d’actions réellement en faveur du peuple, à défaut de prêter l’oreille à ses souffrances, ses besoins et ses exigences. Il faut une bonne dose de mépris et de cynisme vis-à-vis des électeurs pour s’adonner à ce jeu de poker menteur. Car hélas il s’agit bien d’un jeu pour ces individus qui ignorent et piétinent toute morale, toute éthique, alors qu’ils prétendent imposer aux autres des lois et des obligations.

    Est-il digne, moral et éthique d’être condamné seulement pour négligence sans sanction lorsque l’on a permis le versement de 403 millions d’euros d’argent public dans une poche privée, sans contrôle, paraît-il ?

    Que devrions nous dire à ces gens qui, faute de revenus suffisants, se voient jetés à la rue et immédiatement condamnés à la prison si d’aventures ils sont pris à voler un morceau de viande pour calmer la faim d’un enfant ?

    Personne ne devrait plus accepter quoique ce soit de ces personnages hyper protégés qui se prétendent investis pour édicter les règles de vie de notre société. Ils doivent être rejetés, être soumis au vrai pouvoir, celui du peuple, qui va édifier une constitution par laquelle aucune de ces pratiques, de ces sorties de pistes, de ces dévoiements et de ces erreurs ne soient plus possible, sous peine de sanction et de révocation. Un seul mouvement existe pour y parvenir, celui d’une France Insoumise, tellement crainte désormais, que les uns l’appellent à je ne sais quelle alliance contre nature, que les autres tentent de cacher dans les médias tristement manipulateurs et dont les officines de sondage dits « scientifiques » mais « redressés » essaient de réduire l’influence.

    L’Avenir en Commun, le vrai, est la seule solution fiable pour demain.

    C.H.

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Coup de gueule, Présidentielle