Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fn

  • Le peuple existe, je l'ai rencontré

    « Au nom du peuple », proclame-t-elle, fièrement. Non Madame, tout aussi fièrement que vous je m’affirme membre du peuple et je ne vous ai jamais autorisé à parler en mon nom, à prétendre que votre programme est présenté en mon nom alors que je n’y ai en rien participé. Je n’ai jamais, non plus, demandé à vos sbires de se poser, pauvres ventriloques, en représentants du peuple, je ne les ai jamais adoubés. Que cela soit bien clair et vos grands gestes de marionnette n’y changeront rien, pas plus que vos élucubrations en tribune électorale. Vous ne parlez pas en mon nom ! Car si c’était le cas j’aurais honte de moi.

    Il se trouve également que l’ex gagnant de la primaire « des droites », récemment révélées et notoirement désunies, a la même prétention, au prétexte qu’il est le seul à pouvoir « redresser » le pays, ayant été légitimé par le peuple, autrement dit, il se dit élu avant les élections officielles ! Autant gagner du temps, pense-t-il, sans se rendre compte qu’il en fait perdre à ce même peuple justement ! Quelle que soit la solution pochette surprise (ou non) que proposeront ces droites et centres émiettés, craquelés à cause du surgissement des ambitions personnelles, ce ne sera bien sûr pas au nom du peuple, mais au mépris de lui, car ils s’inquiètent plus d’eux-mêmes que de lui.

    Quant au « vainqueur » de la primaire du PS, il fait bien semblant d’être insoumis, quelque part, mais il voudrait en même temps que les insoumis se soumettent et se rallient à son panache rose pâle, qui flotte au vent de la social-démocratie, du libéralisme et autre coloration d’un vert plus pâle encore, ne respectant pas, donc, le vœu des électeurs de cette primaire. Elles ne sont pas belles, ces personnes si méprisantes vis-à-vis du peuple, au point qu’elles n’en parlent pas, si près du premier tour de la présidentielle ? Étonnant non ?

    Il y en a un par-là, qui veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes, qui tout en promettant de broyer le régime des retraites, celui du chômage, de l’école et en assurant de bonnes rentes aux rentiers, clame qu’il est candidat des classes populaires. Et pour le prouver, il racole, Bayrou ici, Colomb là, fait les yeux doux à qui le veut, de droite comme de gauche, y compris le petit chose Hue ! Il se gonfle comme il peut, comme la grenouille de la fable.. Ce serai à rire, si l’heure n’était pas si grave.

    Un seul espoir, celui du peuple qui parle en son propre nom, celui qui a construit pied à pied son programme : « L’Avenir en Commun ».  C’est là que le peuple existe, oui il existe, je l’ai rencontré dans la France Insoumise.

     C.H

    0 commentaire Lien permanent Catégories : Politique, Présidentielle